top of page

CR de réunion du 02/02/2024

Le 2 février, Danièle COSTE ( Secrétaire générale) et Emmanuel DHORNE (Secrétaire Général Adjoint) avaient deux temps de réunion avec des responsables au niveau de la DRHSF (la direction qui procède à nos contrats et avenants). Ce sont eux avec qui nous sommes en négociation pour la revalorisation depuis presque 2 an).


Ils ont rencontré, pour la troisième fois depuis la rentrée scolaire, le BPATS (bureau des RH qui nous gère à Paris). Les sujets étaient :


  • La mise en application de la revalorisation de juillet. Il y avait encore quelques collègues qui n'avaient pas leurs avenants ou dont l'avenant ne prenait pas en compte le passage d'échelon précédent.


  • La situation personnelle de plusieurs collègues (démission, congés maternité, reprise d'ancienneté, modification de contrat...) était aussi développée pour un traitement plus rapide de leur dossier.


Nous étions assez agacés de la durée de réponse sur certains dossiers que nous exposons tous les mois, sans résultat sur la situation locale des collègues. Vous avez déjà une idée de la réactivité entre la signature de nos avenants et la mise en paiement. Les deux mois "techniquement nécessaires" sont largement dépassés dans certaines zones (SGAMI ou BPRI).


  • Ils ont également rencontré la personne qui s'occupe des paies en direction centrale pour demander (encore...demande récurrente depuis 10 ans) que soit appliquer sur l'ensemble du territoire la subrogation. C'est à dire la non rupture de salaire en cas d'arrêt maladie ou congé maternité lorsque l'agent a plus de trois ans d'ancienneté. Ce qui est dans les textes de la fonction publique. Nos interlocutrices ont été véritablement surprises de l'absence d'application de cette instruction et de la façon dont les Sgami traitent nos collègues en plus de ne pas maintenir le salaire (retrait sans préavis pour certains). Nous attendons des précisions d'un texte qui doit évoluer.

57 vues

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page